naar top
Menu
Logo Print

Unizo insatisfaite du système de non-taxation des revenus complémentaires

Unizo est bel et bien positive à l'égard de la modificatino de l'impôt des sociétés
magazine

Unizo réagit avec déception à la décision du gouvernement fédéral de laisser entrer en vigueur le système de non taxation des revenus complémentaires à concurrence de 6.000 euros. Le système ne peut pas seulement être utilisé par celui qui travaille déjà dans un régime de 4/5e et n’est pas limité par ce qu’on appelle la liste des activités. Celui qui travaille via une plateforme agréée ne doit pas respecter ces limites et peut gagner jusqu’à 6.000 euros non taxés, sans devoir tenir compte de la limite des 500 euros par mois. Johan Bortier, administrateur délégué par intérim d’Unizo: “Le gouvernement sous-estime la concurrence déloyale que ceci représente pour les peintres, électriciens, plombiers, jardiniers, chauffeurs de taxi, traiteurs, centres de remise en forme, consultants IT ... Unizo est bel et bien positive quant à la réforme de l’impôt des sociétés, et plus précisément sur la modification de la rétribution minimale pour les sociétés affiliées. Initialement, il était stipulé que chaque société devait verser au minimum 45.000 euros. A la demande d’Unizo, cette exigence avait déjà été limitée à 75.000 euros pour les sociétés affiliées. Mais ceci était lié à une condition, à savoir que cette limite de 75.000 euros concernait uniquement les sociétés avec un seul et même dirigeant. Ceci est maintenant modifié à la demande d’Unizo: le montant de 75.000 euros s’applique aux sociétés dont la majorité des dirigeants est identique. Ceci est une amélioration essentielle pour les entrepreneurs familiaux, estime Unizo.

UNIZO

UNIZO

+3222122511
+3222309354