naar top
Menu
Logo Print

Action devient de plus en plus 'normal'

Le coût salarial augmente plus vite que le chiffre d'affaires
magazine

Action perd son aspect disruptif. C'est ce que révèle une nouvelle étude de Shopperware. "L'analyse des chiffres financiers révèle qu'Action est devenu à première vue un détaillant classique', explique Dirk Vanderveken. "La marge d'achat a chuté à 21%, ce qui est un niveau assez normal pour les biens de consommation. A ce niveau, Action est un peu victime de son succès. En effet, étant donné sa forte expansion en Europe, il est difficile de trouver des parties dans l'ordre de grandeur dont Action a besoin. La croissance du chiffre d'affaires par point de vente révèle qu'il reste un potentiel d'expansion pour ce 'low end retailer'. En 2015, son chiffre d'affaires était de 31 millions d'euros par point de vente et en 2016, on est à plus de 35 millions d'euros par point de vente. Bien sûr, une expansion signifie aussi une augmentation du coût salarial. Il faut noter que le coût salarial augmente proportionnellement plus vite que le chiffre d'affaires. Un phénomène typiquement belge? Actuellement, le coût salarial représente 9% du chiffre d'affaires. Comme point de référence, citons Colruyt, qui tourne autour de 11%.