naar top
Menu
Logo Print
Artikel - 09/12/2016

LA POPULARITE DES COMPRESSEURS EXEMPTS D'HUILE AUGMENTE

L'application et la frequence d'utilisation essentielles dans le choix des compresseurs

Dans le large assortiment des appareils à air comprimé, il n'est pas toujours simple de choisir le bon type. La nécessité d'un récipient sous pression, le choix d'un compresseur exempt d'huile ou d'un avec post-traitement (sécheur frigorifique et/ou filtre à air comprimé), le débit exigé, la pression et la qualité de l'air présents: tout dépend de la fréquence et de la destination d'usage de l'appareil.

DIFFERENTS CHOIX

Il y a divers types de compresseurs: avec ou sans huile, à vis ou à piston, unités stationnaires ou mobiles et solutions pour une utilisation extérieure ou intérieure. Le choix dépend du type de travail, de l'ampleur du travail et de la consommation de l'appareil.

HUILE

Exempt d'huile

Celui qui n'a besoin d'air comprimé que de temps à autre (par exemple pour l'entretien d'un vélo: gonfler les pneus, enlever la saleté etc.), opte plutôt pour un compresseur sans huile qui produit donc un air comprimé exempt d'huile. Quand il est essentiel que l'air comprimé soit exempt d'huile, un post-traitement sans huile est également conseillé. Ces produits exigent peu ou pas d'entretien et sont légers, pour les appareils mobiles et portables. Ce sont aussi d'emblée les raisons pour lesquelles ces compresseurs sontplus populaires ces derniers temps. Souvent, ce sont aussi des solutions avec un récipient sous pression plus petit (jusqu'à 24 litres), qui se prêtent à un usage moins intensif.

Avec huile

Les compresseurs avec huile sont plus chers mais plus indiqués pour un usage plus fréquent, et se caractérisent par une capacité plus élevée. De tels compresseurs durent plus longtemps en théorie, parce que le mécanisme dans le compresseur reste bien lubrifié. Les producteurs conseillent bel et bien de vidanger l'huile toutes les 200 heures, ce qui se fait trop peu hélas et limite la longévité.

RECIPIENT SOUS PRESSION POUR DEBIT PLUS ELEVE

Les applications pour lesquelles le client a besoin d'un compresseur et les outils qu'il y branche sont les principaux paramètres pour déterminer la pression et le débit. L'affichage du débit est important: la course du piston ou le débit d'air aspiré n'équivaut pas à la capacité en air comprimé nette. Souvent, on opte pour un récipient sous pression parce que le débit est plutôt faible dans le récipient sous pression. Un récipient tampon veillera, comme son nom le laisse supposer, à ne pas avoir de relation directe entre l'air produit et l'air prélevé. En stockant l'air comprimé dans le récipient à une pression plus élevée, le compresseur devra tourner moins souvent, il ne fera pas de bruit, ne s'usera moins vite ou pas ...

PISTON OU VIS

Vis pour grands débits

Les compresseurs à vis sont généralement mis en œuvre pour une consommation permanente et de grands débits.

Piston pour la variation

Pour les applications générales avec une consommation discontinue variable, les compresseurs à piston sont plus indiqués. Ceux-ci sont souvent engagés dans le secteur du bricolage. Après l'aspiration de l'air ambiant libre, l'air est comprimé. La compression se fait toujours dans un espace fermé. Les compresseurs à piston sont notamment utilisés pour entraîner des outils et nettoyer par soufflerie des éléments.

Pression à l'échappement

Sur les compresseurs à piston, des pressostats règlent la pressionde l'air comprimé à la soupape d'échappement et évitent que la pression dans le réservoir menace de dépasser la pression maximale. Si ne pressostat devait ne pas fonctionner, la soupape de sécurité évite que la pression maximale autorisée ne soit pas dépassée en laissant s'échapper l'air excédentaire. Les pressostats règlent la pression sur le manomètre et font donc en sorte quele client peut régler la pression à l'échappement précise pour l'application. Il lit cette pression d'utilisation sur le manomètre. Certains compresseurs sont équipés de deux manomètres: un qui restitue la pression dans la chaudière, un autre qui montre la pression à la sortie.

Puissance

La puissance du moteur varie selon le débit exigé des appareils utilisés. Si le compresseur doit travailler sans interruption durant dix minutes, une (grande) chaudière est toujours conseillée. Plus la chaudière est grande, plus on peut travailler longtemps sans que le moteur tourne. Ceci favorise la longévité du moteur, crée plus de confort et produit moins de nuisance sonore.

Accouplement de sortie

Un seul accouplement de sortie suffit généralement pour un usage de bricolage. Celui qui veut brancher deux machines en même temps sur le même compresseur, opte plutôt pour deux accouplements rapides.

COMPOSER L'ASSORTIMENT

Idéalement, l'assortiment com-prend surtout des compresseurs à piston et ce, à la fois avec et sans huile avec un débit petit à moyen. Dans le magasin, vous pouvez opter pour une présentation par marque ou par type de produit. Cependant, les avis sont assez partagés à ce sujet. De préférence, vous les montrez de petit à grand.

Vente croisée avec outils

Les outils à air comprimé ont aussi leur place dans le rayon, en fonction d'une vente croisée optimale. Vous pouvez proposer de nombreux accessoires pneumatiques, comme les boulonneuses et clés à cliquet, les burins et les marteaux, les meuleuses (droites), les ponceuses rotatives, les pistolets de gonflage des pneus, les pistolets de lavage, de peinture et de soufflage, les sableurs, les cloueuses et les agrafeuses. Par ailleurs, l'huile de compresseur, les atomiseurs d'huile et les filtres (tous deux inline) et les flexibles à air méritent certainement aussi une place dans le rayon.

EVOQUER L'IMPORTANCE DE L'ENTRETIEN

L'air comprimé est préparé à base de l'air ambiant. Celui-ci peut contenir des éléments gênants, comme des particules de saleté solides, des micro-organismes, des gaz polluants, des gouttes d'eau et de la vapeur d'eau, etc. Souvent le compresseur les aspire. C'est pourquoi il est important de mesurer le degré de contamination de l'air comprimé, de façon à pouvoir déterminer si l'air comprimé satisfait à la norme ISO 8573-1:2010. Celle-ci spécifie des classes de pureté spécifiques d'air comprimé en relation avec les particules, l'eau et l'huile, quel que soit l'endroit où l'air est mesuré dans le système d'air comprimé. Plus la qualité de l'air comprimé (garantie) doit être bonne, plus le traitement de l'air, les filtres, le compresseur et les conduites sont chers. Il s'agit donc de choisir la bonne classe de qualité en fonction de l'application spécifique, sous la devise: autant que nécessaire, aussi peu que possible.

Choix

En résumé, chaque gamme propose quelque chose pour chaque budget. Les utilisateurs sporadiques choisiront un modèle de base sans trop de fioritures.En cas d'usage plus intensif, un appareil fiable et qualitatif est important. Communiquez à votre client un maximum de détails, comme l'épaisseur de paroi dela chaudière et un manomètre en plastique ou métal. ?