naar top
Menu
Logo Print
Artikel - 15/11/2016

ROULERS, LA PREMIERE SMART SHOPPING CITY EN FLANDRE

Des mesures technologiques et economiques pour renforcer le centre-ville

Plus que jamais, le secteur de la distribution a besoin d'investissements supplémentaires et de nouvelles approches. Roulers a vu ce défi comme une véritable opportunité. L'administration a renforcé son centre-ville afin de devenir la première Smart Shopping City en Flandre. La responsable du service économie, Vanessa Dehullu, et le bourgmestre, Kris Declercq, nous ont expliqué avec un enthousiasme non feint les dernières avancées en la matière qui ont permis aux commerçants de la ville de se réinventer. “Le projet porte déjà ses fruits", selon le bourgmestre.

PRESERVER L'ADN SHOPPING DE LA VILLE

Le bourgmestre, Kris Declercq: “Notre ambition de préserver notre position de grande ville commerçante nous vient d'un grand sens de la réalité. Roulers a toujours eu l'ADN d'une 'ville commerçante'. Elle a beaucoup évolué ces dernières années. Elle a notamment accueilli quelque 8.000 nouveaux habitants en dix ans. Et nous avons compris que si nous ne changions rien, nous allions avoir de vrais problèmes quelques années plus tard. Au travers de notre politique, nous guidons les commerçants vers l'avenir, en leur assurant une présence durable au cœur de notre ville. Autrefois, quand les affaires ralentissaient, la ville organisait une fête avec orchestre sur la place pour attirer les visiteurs, et c'était réglé. Mais les temps ont changé. Cela ne fonctionne plus et nous devons davantage intervenir et soutenir les commerçants. Grâce aux derniers développements, nous avons voulu nous imposer comme exemple pour les autres villes, pour prouver qu'un défi économique peut s'avérer être une véritable opportunité, et ce en apportant quelques changements seulement."

INSPIRATION

Declercq: “Nous voulions présenter un 'nouveau type de shopping' à Roulers. Nous avons trouvé l'inspiration auprès de Digitopia, qui avait déjà mis en place plusieurs projets innovants. Nous avons aussi développé avec eux notre Citie app. Lors de nos réflexions sur la façon de réinventer la ville commerçante, nous avons découvert énormément de points communs avec la vision de Bill Grimsey, qui résumait bien la situation avec son concept de Vanishing High street (théorie selon laquelle les rues commerçantes traditionnelles sont vouées à disparaître, n.d.l.r.). Roulers est donc un projet-pilote de cette théorie, et nous aurons très bientôt déjà notre premier feed-back à Londres, moment que nous attendons avec impatience. Nous avons établi d'autres liens, par exemple en aménageant notre bibliothèque en plein centre de la ville. Nous la considérons plus comme un centre de connaissances et d'apprentissage pour tous les habitants de Roulers et d'ailleurs, plutôt que comme une bibliothèque pure et dure. Cela apporte une nouvelle expérience dans l'apprentissage, l'entrepreneuriat et l'innovation. Nous avons aussi étudié la meilleure façon d'exploiter les espaces non-occupés de manière durable."

PRINCIPAUX PLANS

Guide

Declercq: "Les avancées mises en place à Roulers sont reprises dans une sorte de guide que nous avons compilé, reprenant cinquante points et ambitions Nous voulions offrir ici une réponse stratégique aux défis auxquels la ville et le secteur du retail dans son ensemble devaient faire face. Au travers de ce projet, nous n'avons évidemment pas réinventé l'eau chaude, mais nous avons su trouver des combinaisons intelligentes entre des choses déjà existantes."

City branding

 Vanessa Dehullu: “Nous avons complètement revu le city branding. Nous voulions ainsi recentrer l'image de Roulers en tant que ville et attirer l'attention sur nos atouts. Je rêve de voir Roulers devenir un véritable concept qui comptera parmi les plus grands. Comme pour ceux qui réservent un week-end à Hasselt pour aller faire du shopping."

COMMUNICATION CRUCIALE

Dehullu: “Dès le premier jour, nous avons impliqué le magasin. L'implication des commerçants est essentielle au bon fonctionnement du projet. Mais nous n'en sommes pas restés là. Par la suite aussi, nous leur avons expliqué ce que nous avions fait de leur participation. Nous avons déroulé le plan avec les commerçants en totale transparence. Ce sont donc les magasins qui tiennent les rênes du changement."

SHOPPING SANS STRESS

Declercq: “Nous voulions introduire un nouveau type de shopping en ville, sans le moindre stress. Vous devez pouvoir vous parquer facilement, et faire votre shopping les mains libres. Nous allons donc installer des casiers où les clients pourront mettre leurs achats à l'abri le temps de poursuivre leur shopping. Nous allons prévoir des espaces garderie où laisser les enfants sous surveillance. Et l'aménagement de zones vertes rendra aussi l'expérience plus agréable. Et le tout associé à la technologie de notre application."

PROCHAINE ETAPE

Dehullu: “La prochaine étape consiste à laisser aux commerçants la possibilité d'associer leur boutique en ligne à la Citie app. Vous pourrez par exemple commander votre pain ou une paire de chaussures en ligne chez un commerçant local. Je suis convaincue que les commerces doivent être présents sur les deux fronts, online et offline. A certains moments, vous avez envie d'aller en ville et de vivre l'expérience complète, mais parfois vous avez juste besoin de trouver vite quelque chose en ligne depuis chez vous. Citie offre ici une solution abordable."

Service supplémentaire

Dehullu: “Si je veux acheter quelque chose en ligne aujourd'hui, je suis presque obligée de me tourner vers une grande chaîne. Mais pourquoi ne pas privilégier les commerces locaux, qui me connaissent bien? Ils ont ce petit plus à m'offrir pendant mes achats. Ce que je ne trouverai pas auprès des grandes chaînes. Le détaillant s'offre ici un marché immense et peut offrir à ses clients existants un services optimisé."

AVANTAGES

“Roulers va devenir une ville encore plus attractive en tant que ville de shopping, ce qui ne pourra que profiter aux commerçants. Et la collaboration uniforme avec les organisations commerciales permet de créer de nouvelles expériences dans la ville. L'année passée, nous avons par exemple organisé pour la première fois un Black Friday, avec des dizaines de commerçants participants. Un seul magasin ne suffit pas à créer suffisamment d'impact."

EVALUATION

Dehullu: “Roulers avait déjà un fort coefficient d'attraction, presque aussi fort que Bruges ou Courtrai, mais je suis sûre que nous allons faire encore mieux grâce à ce projet. Nous enregistrons d'ailleurs plus de passants que la moyenne nationale."

Succès

Dehullu: “Nous pouvons déjà dire que le plan est une réussite, même s'il n'est en place que depuis sept mois. Depuis janvier, pas moins de 17 nouveaux magasins ont ouvert leurs portes dans le centre-ville. Beaucoup de commerçants ont saisi cette occasion et aussi investi dans notre projet, et les bâtiments vides se font de plus en plus rare. Ce sont des baromètres important dont il faut tenir compte."

Declercq: “Le but, c'est de rendre la zone commerçante que nous avons délimitée (centre-ville) aussi rentable que possible, et c'est clairement réussi."

Se réinventer constamment

Declercq: “Le plan marche comme prévu, mais on ne va pas s'arrêter à cela. Nous allons constamment le retravailler pour qu'il corresponde aux attentes des clients et des commerçants."